jeudi 15 décembre 2011

Parcours de santé, qualité, plaisir...



Vous l'avez remarqué, il n'y a rien au rayon light sur ce blog, à part peut être certaines recettes de poissons.

Ce sont les aspects traditionnels et épicuriens de la nourriture qui m'intéressent.

Il est pourtant nécessaire de se rappeler que ces recettes traditionnelles et souvent riches ont été mises au point à une époque où les convives étaient des travailleurs de force qui avaient besoin de se restaurer après une matinée de travail physique et avant de reprendre le boulot l'après midi.

Nos modes de vie ont changé. L'agriculteur n'appuie plus sur la charrue tirée par un cheval de trait. C'est le tracteur qui fait le travail de force. En ville c'est pareil. L'effort physique à fournir par un comptable ou un employé de banque est limité.

Il n'est donc pas possible de se nourrir tous les jours avec ce type de cuisine, sous peine de nuire gravement à sa santé.

Je ne suis pas partisan de tenter d'alléger un cassoulet pour se donner bonne conscience. Un cassoulet sera toujours mauvais pour les artères et le taux de cholestérol. Alors autant qu'il soit bon.

Par contre le bon sens nous dit ceci : Faites vous plaisir de temps en temps. La frustration n'a jamais été un facteur de bonne santé.

Le reste du temps, mangez sainement et surtout, des aliments peu caloriques si votre activité physique ne demande pas de gros apports énergétiques. 

Pour être en bonne santé, il faut allier l'équilibre alimentaire avec une activité physique et un choix d'aliments variés et de qualité. 
Il faut donc choisir pendant les périodes de loisirs, une activité physique ou sportive qui permette de compenser une alimentation un peu trop riche parfois.

La qualité des aliments, c'est celle que je prône dans ces pages. Des produits issus de l'agriculture bio ou raisonnée, la plus artisanale possible. 

Mais pas seulement. Les produits issus de l'industrie agro-alimentaire peuvent également être de bons produits, pourvu qu'ils soient naturels et sans additifs tels que conservateurs, stabilisateurs ou autres colorants. Les OGM et autres cultures hors sols comptent parmi les plaies de l'alimentation de ce nouveau siècle.

Respecter les saisons est une des solutions qui font baisser le besoin de recourir à des techniques modernes de production, telle que la culture de serre, ou pire la culture mondialisée, avec les heures de transport qu'elle implique et qui nuit gravement à notre environnement.

Le bio et la tendance locavore, le respect des saisons, une lecture appropriée des étiquettes et une sélection sans scrupules des produits industriels sont les garants d'un plaisir de manger préservé.

Mais je vous le dis, il est possible d'être en bonne santé sans renoncer au plaisir de manger.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire