samedi 2 mars 2013

S'organiser pour la semaine...

Avec toute cette histoire de cheval, de pourcentage de viande avariée conservée et remise dans le circuit, j'ai arrêté de m'approvisionner en plats tout prêt à bas prix. Il faut dire que j'en achetais peu. Mais bon, retour aux cocottes, moins de cantine au boulot, remplacée par les gamelles que je me prépare la veille au soir ou le week end.

Et donc il faut cuisiner plus. Cette semaine c'est tripes sucrées à la thaï, crevettes au basilic thaï, crème de chou-fleur et parmentier de haddock et chou fleur, et comme je pense souvent à mon voyage d'avril dernier en Israel, salade israélienne et shakshuka. Et j'ai garni le congélateur de shnitzels, de merguez et de keftas. Y'a plus qu'à !

Pour les crevettes et les tripes sucrées à la thaï, c'est pas très compliqué. 

Une sauteuse, de la pâte de curry jaune, de la citronnelle, de la badiane, de l'ail et du gingembre. On ajoute un peu d'huile neutre, et on fait revenir les épices et les racines à feu doux. On réserve une partie de la préparation pour les tripes. 
On ajoute dans la sauteuse, un oignon rouge émincé, un demi poivron rouge en petits carrés et on laisse cuire un quart d'heure. Enfin on ajoute les feuilles de basilic thaï et les queues de crevettes décortiquées. 

Pour les tripes, c'est un peu plus compliqué. Surtout pour la cuisson des viandes. Je ferai donc un article à part avec la recette détaillée. Mais l'accommodement est le même et on ajoute un peu de miel d'acacia pour le côté sucré de la recette.

La crème de chou fleur se fait toute simple, et j'y ajoute un peu de fromage de caractère, comme du roquefort ou ou du gruyère suisse légèrement fondu.
Avec l'autre partie du chou fleur et une pomme de terre écrasée, on peut réaliser très rapidement un parmentier de haddock. 

Le haddock se cuit à l'écossaise dans du lait et vient agrémenter le parmentier au chou fleur dans un contraste de goût terre et mer surprenant.

Enfin, il y a aura un article spécial cette semaine pour la partie israeli food. 

Salade de thon au fromage frais et poivron,
Hummus, salade israélienne, aubergines grillées, shnitzels, shakshuka aux oeufs...

Tout pour un dimanche ensoleillé, sur fond de bossa nova ou d'un morceau lounge comme à Tel Aviv...

Tous les plats sont cuisinés pour 4 ou 6. Une part pour tout de suite, une autre pour la gamelle dans la semaine, et l'excédent est congelé en barquettes individuelles.
Pour gagner du temps, réalisez deux recettes avec une préparation commune ou un ingrédient en commun.
Rapidement, on se retrouve avec un choix varié de portions pour la semaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire