mardi 8 octobre 2013

Queues et pieds de cochons confits

Produit tripier par excellence, le pied de cochon se cuisine de diverses façons et se déguste froid ou chaud. Il n'est pas gras, il est gélatineux.

On ne peut le manger qu'avec les doigts. La queue est plus rectiligne et donc plus facile à décortiquer.


Le confit du jour offre une solution de conservation idéale.

Pour douze bocaux, il faut :

12 pieds de porc fendus en deux
12 queues de porc
12 feuilles de laurier
12 clous de girofle
Un mélange d'épices composé de
3 CS de sel fin, 1 CS de poivre, 2 CC de 5 épices.

La veille :
Nettoyer les pieds et les queues à l'eau froide en les frottant bien. Les passer dans un bain d'eau et de vinaigre pendant une heure. Les sécher dans un torchon. A la flamme, débarrasser soigneusement les morceaux de leurs dernières soies.
Frotter généreusement chaque morceau avec le mélange d'épices et les ranger dans un récipient, à plat et serrés les uns contre les autres. Laisser reposer au frais une nuit complète.

Le lendemain :
Répartir deux demi pieds et une queue dans chacun des douze bocaux. Ajouter une feuille de laurier et un clou de girofle. 
Fermer les bocaux et stériliser 3 heures. Consommer dans l'année.

Il suffira de réchauffer ces queues et ces pieds à la poêle ou au four et de les accompagner idéalement de pommes vapeur, de frites ou de riz pilaf. On peut aussi les utiliser en mijotés dans un plat de haricots ou de lentilles.

Ne pas divulguer cette recette plus que de raison. Elle me vient de mon oncle José et elle est d'autant plus précieuse qu'elle reste confidentielle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire